Pleine Lune


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Légende de la fontaine Sainte Anne (Corrèze)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
solwen
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1238
Age : 39
Localisation : près de Clermont Ferrand 63
Pratique ésotérique : Au gré de mes besoins
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Légende de la fontaine Sainte Anne (Corrèze)   Ven 15 Fév 2008, 20:12

Légende de la Fontaine Sainte Anne.



Ce récit a été raconté par une grand-mère qui a assisté à plusieurs processions. La dernière a eu lieu en 1906 et elle y était.

Les mauvaises langues disent que Saint Médard, habitant de Beyssenac, était l'amant de Saint Anne qui demeurait à Ségur.

Un jour, par une chaude journée d'été, Saint Médard vient voir sa maîtresse, il la rencontre à l'aumônière. " Quelle chaleur ! , de ma vie je n'ai jamais eu si soif dit Saint Médard. Je vais te faire un cadeau lui dit Saint Anne ". Elle frappa du pied le sol, l'eau coula et Saint Médard pu se désaltérer. Elle donna en même temps des vertus thérapeutiques à cette source. Cette eau soulage du mal chaud, du mal des yeux, de toutes les douleurs et donne la fertilité aux femmes stériles. Cette source est aussi très bonne pour les maladies des entrailles des enfants.

Sainte Anne avait aussi le pouvoir, si son amant le lui demandait de faire tomber ou cesser la pluie. Cette légende était si forte qu'elle devint une véritable croyance populaire.

Pour bénéficier des biens faits de cette eau, il fallait assister " ou déléguer un parent ou voisin " à la procession qui avait lieu le 8 juin, jour de la Saint Médard. Elle se déroulait avec une grande solennité, en présence de la population et de prêtres de 12 à 15 paroisses avoisinantes.

Le cortège partait de l'église de Beyssenac, où se conserve une vieille statue de Saint Médard que l'on portait à Ségur. En passant à l'aumônière, devant l'oratoire de Saint Anne qui se trouve à la fontaine, les porteurs déposaient la statue et chacun demandait à Saint Anne par l'intermédiaire de Saint Médard, de bénéficier des vertus de son eau pendant toute l'année. Puis l'on déposait devant une petite croix confectionnée avec un brin d'herbe ou un petit rameau. Il fallait garder une petite partie pour témoin que l'on gardait pour le jour où l'on reviendrait chercher l'eau, car ce jour là on se contentait seulement du témoin.

Quand chacun avait dit sa prière et déposé sa croix, le cortège descendait vers l'Auvézère, où les porteurs plongeaient la statue dans l'eau et la débarbouillaient vivement. Ensuite le cortège se rendait à l'église pour assister à l'office. La statue, les portes croix, les prêtres rentraient mais il est évident que l'église était trop petite pour contenir tout le monde.

Puis la procession repartait vers l'église de Beyssenac dans le même ordre qu'elle était arrivée.

Like a Star @ heaven La dévotion à la source.

Après avoir assisté à la procession précitée, ceci consiste, à faire le pèlerinage à la fontaine, porter le témoin et demander à Saint Anne de bien vouloir faire en sorte que son eau guérisse et soulage des maux dont le ou la malade souffre. On se lave la partie du corps correspondant, il faut boire l'eau pour le mal chaud. Pour les femmes stériles, il faut venir à la fontaine à jeun avant le lever du soleil et en lune nouvelle, prier Sainte Anne et boire le plus possible d'eau. Puis il faut se rendre à l'église et brûler un cierge.

Like a Star @ heaven Pour faire cesser ou venir la pluie.

C'est Monsieur le curé de Beyssenac qui décidait d'une procession à n'importe quelle date, et selon les circonstances. Saint Médard était présenté à Sainte Anne pour qu'elle intervienne. Puis le Saint était porté jusqu'à l'Auvézère pour le débarbouiller mais l'on ne se rendait pas à l'église.

" Remarque " : au début du 19ème siècle une vielle femme de Ségur, trouvant que monsieur le curé ne se hâtait pas assez d'aller chercher la pluie, décida d'y aller elle-même. Elle part pour Beyssenac, rentre furtivement dans l'église, s'empare de la statue qu'elle met dans un sac de jute. Puis elle charge ce sac sur ses épaules et repart vers Ségur.

Chemin faisant, Médard se fait lourd, de plus en plus lourd. Accablée par la fatigue et la chaleur, la porteuse s'arrête à la Jarousse à l'ombre d'un cerisier aux fruits frais et appétissants.

Elle dépose son fardeau en le mettant debout contre l'arbre et tout en épongeant la sueur de son front qui coulait, elle aperçoit les cerises tentatrices. Une irrésistible envie, motivée par une soif impérieuse, invite la brave femme à la régalade. Mais les branches étaient un peu hautes et elle ne pouvait grimper. Comment faire ? .

Like a Star @ heaven Like a Star @ heaven


Réflexion faite, c'est Saint Médard qui lui fera la courte échelle. Aussitôt pensé aussitôt exécuté. Elle escalade la statue mais dès la première enjambée, PATATRAS ! . Elle glisse à terre et Saint Médard se retrouve avec un bras en moins. BAH ! dit-elle en se relevant. Tu as beau avoir mauvais caractère, tu n'y feras rien. Je suis plus entêtée que tu ne le crois et tu ne m'empêcheras pas d'avoir ce que je veux. Et posant cette fois un pied sur l'épaule et l'autre sur la tête du Saint, elle atteint les branches et parvient à se percher dans l'arbre. Elle se délectait depuis un moment quand tout d'un coup, à la suite d'un faux mouvement, elle dégringola à nouveau. On accourt à ses cris. Hélas ! la pauvre a le bras fracturé à l'endroit même et du côté correspondant à la cassure du Saint.

Elle ne fût complètement guérie que le jour où l'on a eu réparé la statue de Saint Médard, et peu de temps après elle mourut.


Source : www.correze.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Légende de la fontaine Sainte Anne (Corrèze)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 18 juillet Neuvaine de Sainte-Anne
» Sainte Anne, bénis ma famille
» Sainte Anne et saint Joachim. Saint du jour
» lavaux sainte anne
» LA BONNE SAINTE ANNE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pleine Lune :: Mystères et légendes :: Mystères et légendes en France-
Sauter vers: