Pleine Lune


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 les sans visages

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
selenite
Invité



MessageSujet: les sans visages   Mer 18 Avr 2007, 14:14

Bien longtemps avec que l'homme blanc ne foule les terres iroquoises, les chasseurs parcouraient les forêts des jours et des jours en quête de gibier. Parfois, des êtres hideux aux longs cheveux apparaissaient soudain, derrière un rocher, un arbre ou un buisson. Un grand chasseur de retour à son campement trouva les cendres du foyer foulées, dispersées et des signes troublants. Le lendemain matin, il resta au camp et attendit. Un faux visage apparut, avançant lentement et prudemment. Il s'approcha du feu et se mis à chercher dans la braise. La nuit suivante, le grand chasseur rêva de l'esprit des faux visages. Celui-ci demanda du maïs et du tabac.
Au levé, le grand chasseur prépara une grande marmite de maïs grillés et du tabac. Ceux-ci, ravis, lui apprirent la danse, le chant et l'art de soigner les malades. L'esprit des faux visages lui apparut encore dans un rêve et lui demanda de l'honorer par un repas annuels.
Les faux visages sont les esprits de la forêt. Les chamans iroquois sculptent des masques représentant ces esprits et se trouvent investis du pouvoir de guérison. Ils parlent du langage étrange des faux visages.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: les sans visages   Mer 18 Avr 2007, 14:26

très joli... Smile merci de ta participation...

quelles sont tes sources ?

et ces faux visages, peut-tu nous en dire plus ? c'est très interessant ! Very Happy

note: pense aussi à mettre te sources dans ton autre post Very Happy


Dernière édition par le Mer 18 Avr 2007, 14:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
aesus
Admin
Admin


Masculin
Nombre de messages : 478
Age : 42
Localisation : Limoges
Pratique ésotérique : A la source de toute connaissances.
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: les sans visages   Mer 18 Avr 2007, 14:29

Je ne connaissas pas. confused

Il est vrai que le continent américain (avant la conquète de l'homme blanc) est très riche en secret et légende, qui malheureusement sont en grande partis disparue, mais certaines ont su résisté au temps pour nous parvenir. study

Merci.

_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jaedus74.over-blog.com/
selenite
Invité



MessageSujet: Re: les sans visages   Mer 18 Avr 2007, 14:54

C'est une des histoires racontées sur l'origine des masques des chamans de certaines tribus du nord des Etat-Unis. Elle me fut racontée par une amie canadienne.

Voici un texte trouvé sur le net :

"Le masque

Comrne nous, les Iroquois souffraient de nombreuses maiadies, qrippes, migraines, rages de dents, pour ne citer que les plus courantes. Huit familles sur dix vivaient en communauté dans des maisons de bois très longues et étroites qui se transformaient l'hiver en bouillons de culture microbienne. Les épidémies s'y répandaient comme des traînées de poudre, d'autant plus que la nourriture fraîche était rare, en particulier les léqumes, et le régime nutritif très pauvre. A cela venaient s'ajouter les blessures reçues d'animaux sauvages ou d'ennemis. Les Indiens croyaient que toutes ces atteintes à la santé étaient provoquées par des esprits mauvais qui se cachaient derrière les rochers, dans les coins sombres ou dans les troncs d'arbres creux. Les malades devaient donc s'adresser à la False Face Society, la Société du Faux Visage, du Masque, une confrérie de guérisseurs présente dans tous les villages. Personne ne connaissait l'identité de ses membres, tous des hommes, hormis une ou deux vieilles femmes qui avaient la garde des masques.

Pourtant, l'Iroquois ne recouvre pas son vrai visage d'un faux pour le cacher, comme on pourrait le penser. Certes son appartenance à la Société est secrète, et le masque présente l'avantage pratique de préserver l'anonymat do celui nui le porte. Mais cette fonction de camouflage n'est qu'un detail : l'essentiel réside dans la transformation que le masque effectue. En le portant, l'Iroquois cesse d'être un membre de la tribu comme un autre et se métamorphose en un sorcier, un medecine-man, un puissant guérisseur; il n'appartient plus alors à la vie quotidienne, mais prend part au sacré, à l'invisible. S'il s'est masqué, c'est moins pour ne pas être identifié que pour être reconnu en tant que chaman. Le masque montre plus qu'il ne cache, découvre plus qu'il ne recouvre, révèle plus qu'il rie dissimule.

Pourquoi donc les Iroquois se masquaient-ils le visage pou guérir les maladies, étant bien entendu que le pouvoir curateur provenait du masque lui-même ? Comment le port d'un masque suffisait-il à transformer un Dupont iroquois en sorcier ? Cela est assez obscur, mais la puissance du masque est bien réelle. Et malheur à l'Iroquois qui ne traitait pas le sien comme il lui avait été prescrit, négligeait de lui enduire régulièrement les lèvres de graisse et de lui offrir des pincées de tabac et de la bouillie de maïs ! Le masque se retournait contre lui et lui envoyait les maladies qu'il essayait de quérir. De toute façon. On n'entrait pas comme cela dans la False Face Society : il fallait avoir été, en rêve, appelé par un esprit. Celui-ci enseignait au dormeur la manière de fabriquer le faux visage qui lui donnera les pouvoirs d'un guérisseur, ainsi qu'une chanson. Le lendemain matin, l'homme qui avait été visité en rêve se rendait auprès de l'une des vieilles femmes qui avaient la garde des masques et lui racontait ce qui lui était arrivé dans son sommeil. Celle-ci arrangeait pour lui une rencontre avec les membres de la Société auxquels ii répétait son rêve, afin qu'ils puissent l'interpréter et décider s'il était digne de se joindre à eux.

Plusieurs jours s'écoulaient avant que l'homme ne reçoive une réponse. Si elle était positive elle consistait en deux petits masques accrochés à un des montants de sa porte : hauts de dix centimètres, ils avaient, comme tous ceux de la False Face Society, le nez cassé et la bouche distordue : du clou pendait également un sachet contenant quelques grains de tabac. L'Indien devait alors fabriquer son propre masque en respectant les indications données par l'esprit qui lui était apparu en rêve. Une fois ce travail réalisé, il devait encore passer de longues heures à apprendre par coeur les chansons et les rituels de la Société. Il n'était donc pas à la portée de tout un chacun de porter un masque. Et cela se comprend d'autant mieux que, s'il est révélé par le rêve, le masque a été inventé par le mythe, au moment où le Grand Esprit, après avoir créé le monde, en fait le tour, comme tous les démiurges, pour s'assurer que tout est en ordre." in. michel.balmont.free.fr/charis/masque.html
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: les sans visages   Aujourd'hui à 00:58

Revenir en haut Aller en bas
 
les sans visages
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les différents visages de chaque type...
» Listes des aliments sans gluten.
» Il pleut, plusieurs jours sans sortir!
» Danse - musique avec ou sans paroles ?
» Idées pour faire la vaisselle sans trop consommer d'eau?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pleine Lune :: Mystères et légendes :: Mystères et légendes du Monde-
Sauter vers: