Pleine Lune


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 A propos des Dames Blanches de Crevecoeur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
selenite
Invité



MessageSujet: A propos des Dames Blanches de Crevecoeur   Mer 18 Avr 2007, 14:24

La méthode
Un lieu susceptible d'être hanté. Par quelque artifice du sort, tu apprends une légende sur celui-ci. Un soir tu t'y promène en attendant le flash, l'aventure en outre-monde. Parfois, il ne se passe rien mais parfois......
Tu prends des notes éparses qu'ensuite tu retravailles ou non , peu importe. Il ne s'agit pas d'un exercice littéraire. Ne garder que les notes éparses peut être suffisant, chacun peut faire comme il le sent. C'est l'expérience qui est intéressante. Tu peux dessiner et j'en sais certains qui le font avec talents.
Certes, il n'est point aisé de tout retranscrire, de tout décrire. Nous ne sommes que des touristes et le resterons avant le grand voyage. Mais de qui se produit; à ton insu, juste en laissant courir la plume alimente ton grand livre......sur les ombres. Maintenant, cette technique, associée aux rêves éveillés, est peut être la base de maintes expressions artistiques. De fait, d'où viennent les inspirations, qui nous dictent les histoires que nous écrivons ? Si le monde moderne veut ignorer la mort, il n'est pas dit que les morts veulent ignorer les vivants. Une fois j’eus une forte impression, une grande nostalgie tendre naquit dans mon cœur et j’en fis un récit que je vous propose.


La rencontre
Je vous vois, pâles, souveraines, altières et captivantes. Je vous vois dans ce parc ancien où la nature a reprit son rôle. Nul jardinier, nul gardien. La ronce souveraine, sinueuse et tentatrice, parcourt le sol en tous sens. L'églantine triomphante, pare quelque muret en ruine et exalte ses parfums comme chaque soir. Aviez-vous remarqué les senteurs du soir, comme ode à la nuit et son cortège d'étoiles ? Comme elles se diffusent, enivrantes, suaves et tendres ? Quelques lys sauvages dardent leur blancheur comme pour défier la nuit venante. Où êtes vous, belles, où êtes vous ? Je pensais, pensais à rien, pensait à mille choses et la distraction me pourfend. Ah, je vous vous vois et vous appelles d'un signe, d'une pensée. Non, ne vous approchez pas de la tour, ne mirez pas le vides... je m'aime point voir tristesses sur vos doux visages. En bas, le village s'endort. Peu à peu, les luminaires, comme prisonniers des fenêtres des maisons s'éteignent. Pourquoi venez-vous si peu souvent ?
Vos robes blanches, de toile et de tulle, s’illuminent dans la nuit. Que ne ferais-je pour éloigner cette tristesse de vos doux yeux. Oui, je sais, l'horreur des guerres et des batailles, les mises à sac, les reîtres aux yeux injectés de sang. Oui, je sais mais tout cela est bien loin maintenant. La nuit est si calme de douce. J'aimerais tant poser mes rustres mains sur la douceur de vos épaules, j'aimerais tant vous conter ces si douces mièvreries qui plaisent aux amoureux. J'aimerais tant mais tant de siècles nous séparent.
Tantôt je vous raccompagnerais en votre dernière demeure et jetterais quelques fleurs sur vos tombes oubliées.

La légende
" Bouvignes, petite ville sur la Meuse presqu’en face du faubourg de Leffe, qui prolonge Dinant en aval, se célébrait autrefois l’anniversaire des trois dames de Crèvecœur. La tradition locale dit que c’étaient trois dames jeunes et belles qui, à l’époque de la désastreuse invasion du roi Henri II dans l’Entre-Sambre-et-Meuse, avaient suivi dans Bouvigne leurs maris venus de Namur pour disputer le terrain aux Français. On connaît la défense opiniâtre des Bouvignois. Après la prise de la ville, les quelques défenseurs qui étaient encore en vie, se retirèrent dans le château fort de Crèvecœur, situé sur la montagne au-dessus de Bouvigne. Les trois femmes combattirent comme des amazones à côté de leurs maris. Mais lorsque, le 8 juillet 1554, ceux-ci aussi eurent été tués au dernier assaut, elles montèrent sur la tour du château et, se donnant la main, se précipitèrent ensemble dans l’abîme, préférant ainsi la mort à la captivité. Plusieurs artistes belges (Mme G. Geefs (Mlle Fanny Coor) à Bruxelles, et M. Willcamp à Anvers) ont représenté sur la toile cet acte héroïque, célébré, en outre, par une complainte populaire, dont M. Alfred Nicolas, dans ses « Voyages et Aventures au royaume de Belgique » nous a laissé la copie suivante : Approchez, chrétiens fidèles, Pour entendre réciter Comme en ce château croulé Trois dames jeunes et belles Du haut des tours ont sauté « Requiescant in pace. » C’était au temps de la guerre : L’ennemi plein de fureur Vint assiéger Crèvecœur ; Et depuis semaine entière Battait brèche avec ardeur, Et tuait les défenseurs. Or, voilà que des trois dames Les pieux et nobles époux Sont tombés sous de bons coups ; La garnison rendait l’âme Il n’y avait plus sur pied Que dix archers, voilà tout. Pour ne point tomber vivantes Aux mains des durs assiégeants, Les trois dames bravement S’en vont sur la tour branlante, Monter en blancs vêtements Et par la main se tenant. Elles font une prière En levant au ciel les yeux, Et puis d’un saut merveilleux Quittant la tour meurtrière, Tombent dans l’air du bon Dieu Sur les piques et les pieux. Depuis ce trépas si digne Qui nous crève à tous le cour, On appela Crèvecœur Le vieux château de Bouvigne Qu’il plaise au divin Seigneur Prendre leur âme en douceur ! (Voyages et aventures au royaume de Belgique, t. II, 4" tiré de http://www.genedinant.be/site/article.php3?id_article=27
Revenir en haut Aller en bas
aesus
Admin
Admin


Masculin
Nombre de messages : 478
Age : 42
Localisation : Limoges
Pratique ésotérique : A la source de toute connaissances.
Date d'inscription : 24/11/2006

MessageSujet: Re: A propos des Dames Blanches de Crevecoeur   Mer 18 Avr 2007, 15:00

J'allais confondre bouvines et bouvignes

Le premier étant une bataille dont on fait partis mes ancètres:

http://www.nordmag.fr/patrimoine/histoire_regionale/bouvines/bouvines.htm

_________________
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jaedus74.over-blog.com/
selenite
Invité



MessageSujet: Re: A propos des Dames Blanches de Crevecoeur   Mer 18 Avr 2007, 15:06

Beaucoup de lieu ont des noms d'originee semblablee comme Bouvines et Bouvignes (là, je ne connais pas la racine) ou comme Dinant et Dinan (ca veut dire pierre levée, je crois). J'avais lu un livre sur les légendes communes d'Ardennes et de Bretagnes. Tout cela plonge dans nos racines celtiques.
Revenir en haut Aller en bas
Eolie
Mage
Mage


Féminin
Nombre de messages : 656
Age : 32
Localisation : Terre
Pratique ésotérique : lithothérapie, radiésthésie, méditation, runes, ...
Date d'inscription : 23/02/2007

MessageSujet: Re: A propos des Dames Blanches de Crevecoeur   Mer 18 Avr 2007, 22:26

Pourrait tu me donner les references du livres des légendes d'Ardenne, je cherche deseperement un livre sur les contes et légendes, je sais qu'il y en a un sur les fagnes, ( plein de légende dans les fagnes) mais je ne trouve pas... Crying or Very sad

J'adore toutes ces histoires, et encore mieux si c'est des histoires de par chez moi.... Comme ca je peux aller visiter...

En tout cas merci beaucoup pour cette petite histoire..La prochaine fois que j'irais à Dinant j'irais voir de plus près la tour de Crevecoeur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
selenite
Invité



MessageSujet: Re: A propos des Dames Blanches de Crevecoeur   Jeu 19 Avr 2007, 11:50

J'avais emprunté ce livre dans une bibliothèque municipale. Dès que j'ai j'y retourne, je prends les références.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A propos des Dames Blanches de Crevecoeur   Aujourd'hui à 21:11

Revenir en haut Aller en bas
 
A propos des Dames Blanches de Crevecoeur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» a propos de youtube, daylimotion koreus etc..
» Des propos qui choquent: sida ... justice immanente?!
» question à propos de Mère Thérèsa
» A propos du rêve
» Questions à propos du bouddhisme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pleine Lune :: Mystères et légendes :: Mystères et légendes du Monde-
Sauter vers: