Pleine Lune


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Lavande

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
solwen
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1238
Age : 39
Localisation : près de Clermont Ferrand 63
Pratique ésotérique : Au gré de mes besoins
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: Lavande   Sam 22 Sep 2007, 15:45

LAVANDE
Lavandula angustifolia (labiés)





NOMS COMMUNS :
Lavande officinale, Lavande aspic, aspic, spic, espidet, faux nard, nard d'Italie.

CONSTITUANTS CHIMIQUES PRINCIPAUX :
Huile essentielle (Oleum lavandulae), tanins

PARTIES UTILISEES :
La fleur.


UN PEU D'HISTOIRE :

Si vous désirez faire des rêves prémonitoires, massez-vous le front et les tempes avec des fleurs de Lavande fraîche écrasées avant de vous endormir. On dit aussi, en Provence, que l'homme qui mange des fleurs de Lavande dans une vigne abandonnée depuis plus de vingt ans a toute chance de voir alors des fantômes.


Il existe trois espèces de lavandes en France, très proches par la forme comme par les propriétés;
la lavande stoechas, la lavande officinale et la lavande aspic.

Arrow La première, toute garnie de feuilles blanches veloutées, étale sur les garrigues sèches des terrains siliceux ses admirables fleurs pourpre violacé; elle est strictement limitée à la contrée méditerranéenne.
Arrow La seconde, vient par tapis entiers non seulement dans la région méditerranéenne, mais encore dans les Cévennes, en Dauphiné, dans les Pyrénées et jusque dans les monts du Lyonnais; la variété d'altitude, dite petite lavande ou fine lavande, est plus estimée que celle de plaine, nommée lavande bâtarde, grosse lavande, spigoure ou lavandin...
Arrow La lavande aspic atteint 1m de hauteur, possède des feuilles très larges, et ne pousse pas au nord des Hautes-Alpes.

Elle parfume mais aussi désinfecte, cicatrise, calme, stimule, tonifie et régularise, cela depuis des millénaires. Bien avant qu'on pense à créer les sels de bain, les « déodorants », les insecticides protégeant les vêtements ou assurant « la mort parfumée du pou », elle servait aux Romains à préparer leurs bains (son nom viendrait d'ailleurs du latin lavare, laver); on en plaçait des sachets dans les coffres et les armoires; on l'utilisait, sous forme d'huile, pour badigeonner le bois des lits afin de chasser les punaises et on l'appliquait sur la tête des enfants pour tuer les poux et leurs lentes.

Bien avant qu'on découvre l'existence des microbes responsables des infections et qu'on invente les sérums antivenimeux, on l'employait, en huile, teinture ou essence, pour panser les plaies des blessés par arme blanche, pour soigner les brûlures, alors que les chasseurs des régions où elle pousse sauvaient la vie de leurs chiens piqués par une vipère en frottant immédiatement la morsure avec une poignée de lavande froissée entre leurs doigts.

Encore une fois, les analyses modernes ont montré que l'empirisme avait vu juste et que l'huile essentielle tirée de la lavande est un puissant antiseptique (elle tue, à des doses infimes de 5 à 0,2 % le bacille de la diphtérie, celui de la typhoïde, le bacille de Koch ainsi que le streptocoque et le pneumocoque) en même temps qu'un remarquable neutralisant du venin, ce qui justifie l'intérêt que lui portait sainte Hildegarde, abbesse bénédictine aussi célèbre par ses visions que par sa science, qui lui a consacré un chapitre entier de son fameux traité de médecine, et l'emploi constant qu'en a fait la médecine populaire.


DESCRIPTION :


La Lavande est un arbrisseau à souche ligneuse, courte, rameuse. Les tiges, de 20 à 50 centimètres, rameuses dès la base, sont allongées, grêles, blanchâtres. Elles portent des feuilles opposées, lancéolées, linéaires, aiguës, persistantes, velues et blanchâtres dès le plus jeune âge. Les fleurs, visibles en juin, juillet, d'un joli bleu, sont portées par des tiges florifères, plus grandes que les touffes, en épi terminal.
La Lavande vraie, ou Lavande aspic, se distingue par des bractées linéaires un peu dépouillées, des feuilles plus larges et spatulées; elle se trouve à une altitude inférieure.
La Lavande stichas a des feuilles grisâtres jusqu'à l'inflorescence, petites, pourpres ou noirâtres.
Les Lavandins sont des hybrides formés à partir de la Lavande vraie et de la Grande Lavande. On en retire une essence non négligeable.


CULTURE ET RÉCOLTE :


D'une vigueur remarquable, la Lavande habite les lieux secs, arides, ensoleillés sans souci du froid, elle peut pousser jusqu'à 1800 mètres d'altitude.
Sa multiplication s'effectue par semis des graines au printemps ou à l'automne, ou par éclat des pieds à la même saison.
Récoltez les fleurs au tout début de leur maturité en juin, juillet. Coupez les tiges florifères, faites les sécher dans des endroits secs et aérés ; après quelques jours, battez les tiges pour en détacher les fleurs.


USAGES :


La Lavande est calmante et antispasmodique, utile pour calmer les toux quinteuses de la grippe, la coqueluche, l'asthme, elle favorise le sommeil, apaise les migraines, les maux de tête, les vertiges.
Diurétique et sudorifique, elle soulage les rhumatismes.
Son essence, soleil de notre Provence, est efficace contre les poux mélangée à l'alcool en friction pour soulager douleurs et rhumatismes, stimuler la circulation ; dans du vinaigre en friction du corps ou en rinçage des cheveux pour enlever le calcaire de l'eau.

EXEMPLES DE POSOLOGIE :


- Infusion : 50 g/l contre les vertiges et les spasmes divers et pour favoriser la diurèse
- Décoction contre les foulures, les contusions et les douleurs rhumatismales


INDICATIONS :

- ANXIÉTÉ,
- NERVOSITÉ DE L'ADULTE ET DE L'ENFANT,
- INSOMNIE,
- INFECTIONS DES VOIES RESPIRATOIRES : BRONCHITE, SINUSITE, RHINITE,
- RHUMATISMES.


Du côté de l'Esotérisme :

La Lavande est utilisée pour Protéger un foyer, pour purifier le psychisme, pour favoriser la voyance.

Source : "Abécédaire de Phytothérapie" © 1999-2000 Vincent RODZKO
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Lavande
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La lavande, on aimerait ça
» Biscuits aux fleurs de lavande
» Voyage au pays des cigales, des olives, du bon vin et de la lavande
» La Lavande
» La Lavande

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pleine Lune :: Les sciences curatives :: Herboristerie-
Sauter vers: