Pleine Lune


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [biographie] HP LOVECRAFT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
solwen
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1238
Age : 39
Localisation : près de Clermont Ferrand 63
Pratique ésotérique : Au gré de mes besoins
Date d'inscription : 14/02/2007

MessageSujet: [biographie] HP LOVECRAFT   Sam 12 Jan 2008, 13:09

HP LOVECRAFT




Biographie :

Howard Phillips Lovecraft (1890-1937), écrivain américain, peut être considéré comme le véritable fondateur du fantastique moderne ; c'est, en tous cas, un personnage marquant de la littérature américaine, et peut-être même mondiale.

Presque toute la vie de Lovecraft a pour cadre sa ville natale de Providence (Rhode Island). D'abord passionné par l'astronomie et la chimie, le jeune HPL est rapidement vite atteint du virus de l'écriture.
Ses premières productions sont relativement peu intéressantes : poèmes d'allure surannée dans lesquels il donne libre cours à son culte du XVIIIe siècle anglais, et essais sur des sujets divers, où il exprime des positions hyper-conservatrices, militaristes, xénophobes, qu'on n'attendrait pas vraiment d'un homme que tous ses amis ont décrit comme incroyablement gentil, cordial et serviable.
Très vite il découvre les maîtres du fantastique, dont Poe, et décide de suivre leurs traces.

Vivant d'une maigre rente et de travaux de révisions, il consacre toute son énergie à l'écriture, révélant des qualités qui s'affinent avec le temps et des défauts qu'il élimine peu à peu.

Lovecraft se sent mal à l'aise dans les détails vulgaires de la vie quotidienne ; son (bref) mariage est un échec, ses recherches d'emploi n'aboutissent jamais.
Son univers de prédilection, ce sont les mondes qu'il invente et ses nombreux amis éparpillés à travers les Etats-Unis, avec qui il échange une volumineuse correspondance.
Il y révèle une vaste culture d'autodidacte touchant parfois à l'érudition et une profonde connaissance de la littérature européenne, assez étonnantes pour un auteur qui de son vivant ne fut publié que dans les pulps, ces magazines à trois sous au lectorat inculte et quasi illettré.
H. P. Lovecraft : un homme qui aimait ses amis, sa ville de Providence, ses livres, les chats, les glaces et les étoiles ; qui détestait les fruits de mer, l'irrationnalisme (et tout particulièrement l'astrologie), le froid, les étrangers, et l'argent. Il est mort à l'âge de 46 ans, d'un cancer de l'intestin.

L'oeuvre de Lovecraft est fascinante à plus d'un titre. On y décèle certes l'influence de ses auteurs préférés : Algernon Blackwood, Arthur Machen, Ambrose Bierce, lord Dunsany et surtout Edgar Poe ; mais c'est une oeuvre avant tout originale et novatrice.
Malgré son talent, Poe ne fait finalement qu'osciller entre le macabre (nous dirions aujourd'hui le gore) et les modes pseudo-scientifiques de son époque comme le "magnétisme", c'est-à dire l'hypnose ; Dunsany, entre l'univers des dieux de l'Olympe et celui des Mille et une Nuits ; Machen, entre les légendes celtiques et l'imaginaire chrétien ; Bierce, entre l'humour noir et les classiques histoires de revenants.
Lovecraft, au contraire, illustre parfaitement la définition du fantastique : l'intrusion dans la banalité de la vie quotidienne d'éléments radicalement étrangers, représentants d'une réalité totalement autre. Chez lui, ces éléments proviennent d'autres planètes, d'autres dimensions, ou bien surgissent du fond des siècles.
Arrow Ce sont des divinités monstrueuses, des cités englouties à la géométrie anormale, des livres maudits (comme le fameux Necronomicon) ; ce sont les choses qui ne devraient pas exister, sur lesquelles courent des légendes noires et qui font l'objet de cultes secrets. Se trouver face à face avec ces choses, découvrir que les légendes les plus invraisemblables étaient vraies, ne peut mener, sauf exceptions, qu'à la folie ou à la mort ; d'autant plus que rien, aucune providence, aucune divinité secourable ne vient aider le héros.

Celui-ci est seul et ne peut compter que sur ses propres forces, toujours défaillantes, et sur les bribes de connaissance occulte qu'il a parfois pu accumuler. Cependant elles sont généralement insuffisantes pour constituer une arme et il n'a plus que la solution de trouver un échappatoire provisoire dans la fuite.

Pour beaucoup de gens, Lovecraft est avant tout l'inventeur du mythe de Cthulhu, une sorte de mythologie personnelle réalisant une étonnante synthèse entre l'occultisme classique et le rationalisme scientifique moderne. Après Lovecraft, plusieurs auteurs ont voulu prolonger le mythe, inventant de nouvelles divinités ou accommodant les anciennes à une nouvelle sauce.

Cependant, ces derniers temps, une certaine défaveur a frappé ces suiveurs trop zélés pour être vraiment inventifs, mettant plutôt à l'honneur des écrivains qui, s'ils ont lu (et aimé) Lovecraft, s'attachent à en retrouver l'esprit plutôt que la lettre. Ces auteurs ont compris que la contribution majeure du grand HPL ne réside pas dans une liste de noms barbares, dans quelques tics d'écriture ou dans un univers trop ordonné et systématisé, exempt de mystère et de contradictions ; mais bien plutôt dans cet élément capital de tout conte fantastique : l'atmosphère.


Bibliographie :

Ces livres ont été écrits de son vivant bien évidemment, mais réédités ou édités des années plus tard , les dates sont celles des éditions, et non pas celles du moment de l'écriture :


carré jaune 1916

L’Alchimiste (t. I)

carré jaune 1917

Quelques souvenirs sur le Dr. Johnson (t. III)

carré jaune 1918

La Bete de la caverne (t. 1)

carré jaune 1919

Souvenir (t. II)
L’Image dans la maison déserte (t. 11)
Par-delà le mur du sommeil (t. II)
Dagon (t. 1)
Le Bateau blanc (t. III)

carré jaune 1920

Le Témoignage de Randolph Carter (t. III)
La Malédiction de Sarnath (t. III)
La Poésie et les dieux (t. II)
Les Chats d’Ulthar (t. II)
Nyarlathotep (t. I)
Polaris (t. III)
La Rue (t. Il)
En rampant dans le chaos (t. 11)
par Lewis Theobald Jr. (H.P.L.) et Eliza­beth Neville Berkeley, The United Co-operative, avril 1921.
Faits concernant feu Arthur Jerrnyn (t. 11)

carré jaune 1921

Ex Oblivione (t. Il)
Le Terrible Vieillard (t. 11)
L’Arbre (t. III)
La Cité sans Nom (t. 1)

carré jaune 1922

La Musique d’Erich Zann (t. II)
La Tombe (t. Il)
Celephaïs (t. III)
Herbert West réanimateur (t. II)
six épisodes dans Home Brew, février, mars, avril, mai, juin, juillet 1922; Weird Tales, mars, juillet, septembre, novembre 1942; septembre, novembre 1943.

carré jaune 1923

La Peur qui rôde (t. II)
Hypnos (t. Il)
Ce qu’apporte la lune (t. Il)
Horreur à Martin Beach (t. Il)

carré jaune 1924

Le Molosse (t. I)
Les Rats dans les murs (t. II)
Cendres (t. Il)
Le Mangeur de spectres (t. Il)
Le Nécrophile (t. Il)
Prisonnier des pharaons (t. Il)

carré jaune 1925

Dans le caveau (t. IL)
Le Festival (t. 1)
Sourd, muet et aveugle (t. IL)
L’indicible (t. Il)
Le Temple (t. IL)

carré jaune 1926

Je suis d’ailleurs (t. IL)

carré jaune 1927

La Verte Prairie (t. Il)
Deux bouteilles noires (t. II) i.)
La Tourbière hantée (t. II)
Lui (t. Il)
Horreur à Red Hook (t. II)
La Couleur tombée du ciel (t. I)
Le Modèle de Pickman (t. II)

carré jaune 1928

L’Appel de Cthulhu (t. I)
Air Froid (t. Il)
Le Dernier Examen (t. Il)

carré jaune 1929

La Clé d’argent (t. III)
L’Abomination de Dunwich (t. I)
La Malédiction de Yig (t. II)

carré jaune 1930

L’Exécuteur des hautes oeuvres (t. II)
L’Horreur venue des collines (t. II)
Celui qui chuchotait dans les ténèbres (t. I)
L’Étrange Maison haute dans la brume (t. I)
Cassius (t. Il)

carré jaune 1932

Le Piège (t. II)
L’Homme de pierre (t. II)

carré jaune 1933

La Maison de la sorcière (t. I)
L’Horreur dans le musée (t. II)
Les Autres Dieux (t. III)

carré jaune 1934

La Mort ailée (t. Il)
De l’au-delà (t. Il)
A travers les portes de la clé d’argent (t. III)
Les Sortilèges d’Aphlar (t. Il)

carré jaune 1935

Le Coffret scellé (t. 11)
Surgi du fond des siècles (t. Il)
La Quête d’Iranon (t. III)
Jusqu’à ce que toutes les mers (t. Il)
Le Défi d’outre espace (t. Il)

carré jaune 1936

Les Montagnes hallucinées (t. 11)
Dans l’abîme du temps (t. 11)
Celui qui hantait les ténèbres (t. Il)
L’Océan de la nuit (t. II)
Histoire du Necronomicon (t. J)

carré jaune 1937

Le Monstre sur le seuil (t. I)
Le Déterré (t. 11)
L’Horreur dans le cimetière (t. II)
La Maison maudite (t. 11)

carré jaune 1938

Ibid (t. III)
Le Journal d’Alonso Typer (t. II)
Azathoth (t. J)
Le Livre (t. 11)
Le Descendant (t. 11)
Cosmos effondrés (t. JJ)

carré jaune 1939

La Chevelure de méduse (t. Il)
Le Clergyman maudit (t. JJ)
Dans les murs d’Eryx (t. Il)

carré jaune 1940

Le Peuple ancien (t. JJ)
Le Tertre (t. Il)
L’Arbre sur la colline (t. JJ)

carré jaune 1941

La Chose dans la clarté lunaire (t. II)
L’Affaire Charles Dexter Ward (t. 1)

carré jaune 1942

Le Cauchemar d’Innsmouth (t. I)
A La Recherche de Kadath (t. lJI)
Douce Ermengarde (t. III)

carré jaune 1944

La Transition de Juan Romero (t. JI)
La Bataille qui marqua la fin du siècle (t. III)

carré jaune 1946

Bothon (t. IJ)
Par Henry Saint-Clair Whitehead (et H.P.L. non crédité),

carré jaune 1949

Quatre heures (t. Il)
Les Serviteurs de Satan (t. Il)
Par Robert Bloch (et H.P.L. non crédité),

carré jaune 1959

La Petite Bouteille de verre (t. J)
La Caverne secrète (t. 1)
Le Mystère du cimetière (t. J)
Le Vaisseau mystérieux (t. 1)
Old Bugs (t. III)

carré jaune 1966

Alfredo, tragédie (t. III)


Sources : http://pagesperso-orange.fr/sf-fantasy/auteurs/Lovecraft/Lovecraft.htm , http://alptraum.free.fr/demon/biblio/fiction.htm[b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[biographie] HP LOVECRAFT
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» biographie de Mère Meera
» [Fiche] H.P. Lovecraft
» Votre avis SVP: biographie A. Rimbaud voleur de feu
» Biographie du Cardinal Billé Louis-Marie
» http://www.monsieur-biographie.com/

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pleine Lune :: Esotérisme :: Divers :: Biographies-Les noms de l'Esotérisme-
Sauter vers: